Inviter la capitale du Valais à Martigny, tel est le défi que s’est donné le PALP en invitant Genève (plus de 40’000 valaisans y sont expatriés) et son collectif « Tobby Landei » à fabriquer une statue improbable et mobile pour l’ouverture du festival ! D’un bout du monde à l’autre, autrement dit de Martigny-Bourg à Martigny-Ville, un défilé en fanfare qui s’annonce pour le moins loufoque…

Art Contemporain
17h00 à 18h30 expo sur la place
18h30 trajet à Martigny Bourg avec le Petit Train de la Ville
19h00 à 20h expo à Martigny Bourg
20h30 retour sur la Place Centrale et mise en place de la sculpture

 

http://palpfestival.ch/2014/tobby-landei-ch/

Sic! Art Space offers regional and international artists the opportunity to realise new projects, provides time and space for experimentation as well as discussion. We show work by artists who we find to be relevant to contemporary discourse and are committed to educating our audience about them. We do not work for profit. We want to set artistic impulses.
If in doubt we stick with doubt, and try to bridge the gap between local needs and global ambitions. We are interested in social and political issues and are convinced, that art is an adequate means of reflecting on these while activating the force of inspiration.
 
Jusqu'au 26 juillet 2014
 
sic!
Raum für Kunst
Sälistrasse 24
CH–6005 Luzern

Sous le titre de Salmigondis, le sculpteur genevois présente ses toutes dernières pièces. Poursuivant sa quête de l’inversion, l’artiste a creusé des formes en négatif, utilisant des outils incandescents qui forent librement des tunnels dans des blocs de polystyrènes tels des insectes xylophages. Les sculptures sont ensuite réalisées en remplissant ces moules de résine et en détruisant la gangue de polystyrène. Les formes apparaissent alors, surprenantes, intestines, elles traduisent les mouvements produits lors de la fabrication. On est face à des structures d’organes, des stalactites artificielles, des architectures de notre propre intérieur. Elles s’apparentent aux gongshí, ces rochers insolites que les lettrés chinois collectionnent et qui selon la chinois collectionnent et qui selon la tradition auraient grandi sous terre comme des pommes de terre pour former ces minuscules montagnes biscornues propres à la méditation.

 

Jusqu'au 19 juillet 2014

 

Galerie Sator

Passage des Gravilliers
10, rue Chapon
75003 Paris

 

http://galeriesator.com/exhibitions/index

 

 

 

 

L’équipe curatoriale de 2014 donne le ton de cette édition avec le titre Émergences. Ce concept est envisagé comme un point de rencontre et de réflexion commun aux artistes, aux organisateurs et aux spectateurs, mais il se présente aussi comme un concept de travail pour les artistes. Sous-tendu par des références philosophiques, Émergences propose une réflexion sur la relation que l’homme entretient avec le monde contemporain, sur l’utopie d’une compréhension globale de l’univers et sur le rapport de l’œuvre d’art avec le « tout » dont elle procède. Chaque œuvre cristalliserait ainsi l’apparition d’une « île » poétique et artistique.

 

Artistes invités : Gilles Aubry et Yves Mettler, Florian Bach, Manon Bellet, Vanessa Billy, Les Frères Chapuisat, Claudia Comte, Romain Crelier, Rudy Decelière, Olivier Estoppey, Karsten Födinger, Christopher Füllemann, Mariano Gaich, Vidya Gastaldon, Florian Graf, Eric Hattan, Pascal Häusermann, Alain Huck, Alexandre Joly, Laurent Kropf, Markus Kummer, Beat Lippert, Lutz & Guggisberg, Luc Mattenberger, Michael Meier & Christoph Franz, Markus Müller, Shahryar Nashat et Etienne Descloux, Cat Tuong Nguyen, Yves Netzhammer, Sandrine Pelletier et Olivier Ducret, Guillaume Pilet, Christian Ratti, Boris Rebetez, Katia Ritz et Florian Hauswirth, Kilian Rüthemann, Vanessa Safavi, Pascal Schwaighofer, Kerim Seiler, Olivier Sévère, Thomas Stricker, Miki Tallone, Pierre Vadi, Christian Waldvogel, Zimoun

 

Parc de Szilassy
Route du Signal (entrée du parc entre les numéros 14 et 16)
1880 Bex

http://www.bexarts.ch/

 

Ouvert tous les jours du 1er juin au 5 octobre 2014
10h à 19h

News: Thomas Bonny
Lauréat Cahiers d'Artistes de ProHelvetia

SAKS est heureux d'annoncer que Thomas Bonny est l'un des lauréats de la Collection des Cahiers d'Artistes de ProHelvetia !

 

Une première monographie peut servir de tremplin à une carrière internationale. Par le biais de sa Collection Cahiers d’Artistes, Pro Helvetia soutient des artistes suisses prometteurs en leur offrant une telle publication. Sur les recommandations d’un jury indépendant, la Fondation suisse pour la culture a sélectionné pour la Série XII, 2014/2015 huit artistes ayant répondu à un appel public de candidatures: Thomas Bonny, Delphine Chapuis Schmitz, Daniel Karrer, Gabriela Löffel, Sara Masüger, Filib Schürmann, Miki Tallone et Benjamin Valenza.

 

La «Collection Cahiers d’Artistes» est un instrument de promotion par lequel Pro Helvetia soutient des artistes plasticiens de Suisse depuis 1997. Depuis 2012, la Fondation lance son appel à candidatures tous les deux ans. Les «Cahiers d’Artistes» sont tirés à 1200 exemplaires aux Edizioni Periferia, Lucerne/Poschiavo. Les artistes en reçoivent 300 exemplaires en tout, 600 sont distribués à des institutions d’art et à des curateurs en Suisse et à l’étranger, 300 exemplaires sont destinés à la vente en librairie.

L’exposition Telling Tales réunit dix artistes et duos d’artistes des pays Baltes et de Suisse autour du     thème de la narration issue à la fois de l’histoire collective et de récits personnels. Pour beaucoup   d’artistes baltes, l’héritage de l’occupation soviétique, suivie par le communisme et finalement par   l’indépendance constituent un sujet primordial. Plusieurs artistes présentés utilisent des photographies   ou des séquences de film trouvées qu’ils considèrent comme des sources essentielles documentant les  aspects de leur passé. Certains examinent les enjeux des libertés d’expression politique et artistique  u l’influence du contexte sur l’interprétation de phénomènes culturels. En revanche, les artistes  suisses ne s’intéressent ni à leur passé national ni à leurs propres biographies. Leurs travaux  développent plutôt des fictions faisant référence à la construction de mythes, évoquent l’esthétique  d’époques révolues ou analysent le rôle de l’archivage dans la construction d’une mémoire collective.

 

L’exposition est une collaboration entre :
Kunsthaus / Centre d’art CentrePasquArt, Bienne (CH)

National Gallery of Art, Vilnius (LT)
Latvian Center for Contemporary Art, Riga (LV)

KUMU Art Museum, Tallinn (EE)
Elle fait partie du programme de coopérations de Pro Helvetia Varsovie.

 

Après avoir été montrée au Centre PasquArt de Bienne ce printemps,

elle sera visible à la National Gallery of Art à Vilnius à partir du 28 juin 2014.

ANNE LE TROTER

Solo show
Elle pense qu’il pense qu’elle pense
Prix Quark 2014

 

22 mai - 10 juillet 2014

 

http://www.espacequark.ch/

News: Anne Le Troter
Résidence Institut Suisse de Rome

SAKS is glad to announce Anne Le Troter will be in residency at the Swiss Institute in Rome starting October 2014 !

Studio Roma is a transdisciplinary research program by the Istituto Svizzero di Roma, offering study grants to young artists and researchers, fellowship, international mobility support and visiting scholar, oriented to experiment new pedagogical practices in artistic and scientific production.
Studio Roma is the metropolitan ‘artist’s studio’. A place of production, transformation and work to find out the role and potential of art and of different kinds of knowledge. Studio Roma combines and sustains the mutual interdependence of three forms of knowledge: science (epistéme), practice (pràxis) and production (poiesis). This approach offers a radical alternative to those based on a disciplinary perspective. A non-linear path that grasps the grammar of paradox and highlight at times decisive frictions, to explore an epistemology of multiple trajectories, to problematize the present instead of the repetition of easy answers.
The goal is to get beyond the narrow disciplinary divisions and the segmentation of academic knowledge that in the system of education separate those who know from those who do not (yet) know. Studio Roma wants to assert new qualitative and intensive hierarchies that are not the mere reproduction of what is already given; differential relationships, beyond the polarizations between art and science, education and research, formal and informal knowledge. This method triggers productive relations between different fields of application, laying the groundwork for a knowledge capable of having effects, implications and concrete openings.
The goal is to define a new meaning of excellence in the production of knowledge, seen as the capacity to connect highly distributive models of communication and intensive forms of cooperation.
Studio Roma is a territory that goes beyond the classic places of institutional education, the model for an transnational research institute of the arts, culture and the sciences.

 

http://studioroma.istitutosvizzero.it/en/statement/